Sep
29



Ayant toujours mis un point d’honneur à lutter le mieux qu’il peut contre tout type de discrimination, le grand groupe bancaire français BNP Paribas a donc, au mois de juillet dernier, fait un autre pas dans ce sens, en signant son premier accord d’entreprise, pour l’emploi des seniors, qui devrait entrer en application le 1er janvier 2013.

L’importance du maintien des seniors pour BNP Paribas

Ayant toujours veillé, conformément aux exigences du Code de la Sécurité Sociale, au respect de notions aussi importantes que l’anticipation de l’évolution des carrières, l’accès à la formation, le développement des compétences, l’amélioration des conditions de travail et la prévention des situations de pénibilité, le groupe bancaire entend ainsi encore renforcer les efforts déjà produits dans ces différents domaines.

Même si le maintien de ses propres collaborateurs semble être une priorité pour BNP Paribas, le groupe s’est tout de même engagé également à recruter davantage de seniors, mais aussi à faire en sorte que la transmission des savoirs soit meilleure, par le développement du tutorat notamment, tandis que l’aménagement des fins de carrière reste aussi un élément essentiel sur lequel travailler.

Les réponses concrètes que BNP Paribas entend apporter pour respecter ce nouvel engagement pris envers les seniors

C’est, tout d’abord, au niveau de la gestion de carrière des seniors que le groupe souhaite intervenir, en proposant, avant la fin 2015, un entretien de carrière à chacun de ses collaborateurs de plus de 45 ans. Pour ce qui est de la formation, ces mêmes salariés devraient bénéficier d’un accès identique à celui proposé aujourd’hui aux 35 ans et plus, alors que d’autres dispositifs seront également prévus pour aider les seniors à s’adapter plus facilement au changement, à améliorer leur maîtrise de l’outil informatique, ainsi que leur développement personnel.

Le taux de mobilité des 50 ans et plus devrait également être augmenté, pour atteindre 15 %, des actions autour de la santé et de l’amélioration des conditions de travail devraient aussi amener le groupe à proposer un suivi médical aux plus de 55 ans.

La fin de carrière, au cours des 6 à 12 mois avant le départ à la retraite, sera enfin l’occasion, pour BNP Paribas, de convier ses collaborateurs à des réunions d’information spécialement prévues par le service Action Sociale France et de donner l’opportunité, à ces derniers, d’un temps partiel à 80 % par semaine sur un maximum de 24 mois, ou bien encore d’un temps partiel à 60 % annualisé pour les 12 derniers mois d’activité.

L’effectif de BNP Paribas montre déjà l’implication du groupe dans l’emploi des seniors

Comptant effectivement, à l’heure actuelle, 47,5 % de salariés de plus de 45 ans, le groupe bancaire présente également 25,6 % de collaborateurs entre 45 et 54 ans, avec une part des plus de 55 ans, en hausse de 1,5 %, depuis 2009, et qui s’établit, aujourd’hui, à 22 %, montrant donc bien là que BNP Paribas a toujours considéré que le maintien de ces derniers était un excellent moyen pour fournir la meilleure qualité de service à ses usagers, l’évolutivité de carrière proposée apparaissant comme une motivation supplémentaire pour des employés satisfaits de voir leur travail reconnu et apprécié.